sarah marin maire

Sarah Marin-Maire : « L’alimentation est notre premier médicament »


La santé commence dans l’assiette et l’alimentation est l’une des clés de notre beauté. Sarah Marin-Maire est diététicienne et l’une de ces femmes inspirantes qui, avec le programme Make Me Healthy, propose de nous aider à rééquilibrer notre alimentation. Elle nous livre ses quelques conseils. 


Pouvez-vous nous parler de Make Me Healthy et de ce qui vous a poussée à créer ce programme de rééquilibrage alimentaire ?

J’ai été sensibilisée depuis mon plus jeune âge à l’importance d’une alimentation de qualité. Nous avons toujours consommé des produits bio, qui venaient souvent de notre jardin. J’ai aussi toujours été sportive, et même un peu hyperactive, avec un fort besoin de me dépenser. Devenir diététicienne s’est imposé à moi. En créant Make Me Healthy (https://www.makemehealthy.fr/ ), nous avons, avec mon associée Colette, eu la volonté de dépoussiérer le métier de diététicienne. La santé est au cœur de notre démarche mais nous mettons aussi un point d’honneur à préserver absolument le bonheur dans l’assiette. Car sans plaisir, il n’est pas possible de mettre en place une bonne hygiène de vie durablement. Or l’objectif est bien de prendre de bonnes habitudes et de les préserver sur le long terme. Notre coaching dure généralement deux à trois mois et nous avons à cœur de faire en sorte que nos patientes soient autonomes en fin de suivi. 


Quels sont les premiers pas pour rééquilibrer notre alimentation ? 

Le premier conseil que nous donnons, c’est de limiter au maximum les produits transformés et de privilégier les produits bruts, à cuisiner soi-même à la maison. Idéalement, on les choisit bio, locaux et de saison. Et on varie autant que possible ce que nous mettons dans notre assiette. Cette variété est intéressante d’un point de vue nutritionnel mais aussi gustatif. Cela évite de s’ennuyer dans l’assiette. 

Deuxième pan important de notre programme : le fractionnement. Nous proposons de répartir l’apport calorique nécessaire à chacun sur 4 ou 5 repas. Outre le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, nous suggérons d’intégrer une ou deux collations (dans la matinée et/ou l’après-midi). Cela permet de mieux réguler la glycémie, de moins solliciter l’insuline (ce qui est important que l’on veuille ou non perdre du poids) et d’éviter de stocker les graisses. Autres avantages : la digestion est plus facile et on évite les craquages dans la journée puisqu’on sait qu’une collation goûteuse et équilibrée nous attend. 


Faut-il bannir certains aliments pour avoir une belle peau, de beaux cheveux ? 

Je n’aime pas le terme « bannir » car l’interdiction entraîne des frustrations. En revanche, il faut éviter au maximum le sucre raffiné. On peut le remplacer par des alternatives telles que les fruits séchés, les purées de fruits, qui se substituent très bien au sucre dans les gâteaux par exemple. Plutôt qu’un yaourt industriel sucré, on peut, en ce moment, choisir un yaourt nature auquel on ajoute des morceaux de fraises ou de cerises fraîches. 


Au bout de combien de temps peut-on ressentir les bienfaits d’un rééquilibrage alimentaire ? 

Si on s’y met sérieusement, on ressent les bienfaits au bout d’une semaine de programme : la digestion est meilleure, on se sent déjà moins ballonné. Après trois semaines, la qualité de la peau s’améliore visiblement. Si on s’est parallèlement remise au sport, le cercle vertueux se met en place, on se sent mieux dans ses baskets. 

Pour ancrer réellement les bonnes habitudes, il faut deux à trois mois. L’intérêt de notre programme se trouve aussi dans le fait que nos diététiciennes ont aussi un côté coach : quand nos patientes décrochent, elles les aident à retrouver la motivation et à repartir du bon pied. 


Qu’est-ce que la beauté pour vous ? 

Vous vous en doutez, pour moi, la beauté commence dans l’assiette. Une alimentation équilibrée permet d’avoir naturellement une belle peau, quasiment sans imperfection. On peut bien sûr apporter des soins en parallèle mais ceux-ci ne servent pas à grand-chose si l’alimentation est anarchique… La beauté au naturel passe par une hygiène de vie globale : une bonne alimentation et une activité sportive quasi-quotidienne permettent de se sentir bien dans son corps et renvoie forcément une image positive de soi… 


Avez-vous un rituel beauté particulier dans la salle de bains ? 

Mon rituel est plutôt simple : le matin, je me nettoie le visage avec une lotion exfoliante et une eau florale de bleuet pour les yeux, et j’applique une crème hydratante qui contient une protection solaire. Le soir, je me nettoie de nouveau le visage avec cette lotion exfoliante et j’applique une crème de nuit. 

Une fois par mois, je m’offre un drainage lymphatique pour le corps, selon la méthode Renata França. C’est un massage manuel qui permet de remettre en route la circulation lymphatique. Il est souvent mis en avant pour lutter contre la cellulite, mais il a vraiment un impact sur le bien-être global : la circulation est meilleure, on se sent plus légère. Cela vient peaufiner les effets d’une alimentation équilibrée et d’une routine sportive pour se sentir bien. 


L’alimentation peut-elle jouer un rôle face à l’impact de notre cycle hormonal sur notre bien-être mental et physique ? 

Ce n’est malheureusement pas un remède miracle, mais c’est assurément important. Avant ou pendant les règles et lorsque l’on souffre d’un syndrome prémenstruel, on a souvent envie d’une alimentation réconfortante, plus grasse, plus sucrée. Il est important pourtant de garder une alimentation équilibrée. Si on a envie de glace, on peut par exemple se préparer une Nice cream : ce sont des tronçons de banane congelés que l’on mixe et qu’on peut agrémenter de fruits rouges par exemple. Idéal pour s’apporter un peu de réconfort en fin de repas ou à l’heure du goûter. 

À la période de la ménopause, prendre soin de son alimentation est aussi particulièrement important. De nombreuse études montrent par exemple qu’ajouter un peu de soja à son alimentation (par des yaourts de soja ou du tofu) aiderait à limiter les effets indésirables de la ménopause. J’insiste cependant sur le fait qu’il n’y a pas de recettes miracles. Le bien-être, à toutes les périodes de la vie, dépend avant tout de notre hygiène de vie globale. 


Pour en savoir plus sur le programme de rééquilibrage alimentaire, rendez-vous sur le site et l’application Make Me Healthy : en créant votre compte, vous pourrez accéder gratuitement à 600 recettes pensées par Sarah Marin-Maire et son équipe.

nfaits du soleil sur votre teint… et votre moral ! 

Nos articles préférés


Les bons gestes pour préparer sa peau au soleil 

 

L’été approche à grands pas, et avant de présenter notre visage et notre corps aux rayons du soleil, il est important de préparer notre peau, pour mieux la préserver des effets nocifs d’une exposition excessive aux UVA et aux UVB. À la clé : une peau en pleine santé et un bronzage plus harmonieux. [...]

Lire la suite